Pourquoi les oiseaux sont-ils vulnérables face aux chats

Pourquoi les oiseaux sont-ils vulnérables face aux chats

Nous pensons normalement que les oiseaux passent le plus clair de leur temps à voler au travers du ciel bien loin de nos têtes. Cependant, plusieurs espèces d’oiseaux passent plus de temps au sol ou bien proche du sol, et c’est une des principales raisons qu’ils sont vulnérables face aux chats, lesquels peuvent errer librement puisque certains propriétaires les laissent sortir.

Les oiseaux qui se nourrissent au sol

Dans la catégorie d’oiseaux qui se nourrissent au sol, nous trouvons le Merle d’Amérique (en photo), un oiseau commun dans les cours arrière, qui est souvent vu au sol à chasser des vers. Ils nichent également dans les arbres des cours arrière, lesquels sont souvent trop facilement accessible aux chats d’extérieur.  Le Quiscale commun, le Cardinal et le Tohi sont d’autres exemples d’oiseaux qui se nourrissent au sol.

Nicheurs de sol

D’autres oiseaux construisent leurs nids au sol, ou parfois dans un pot à fleurs avoisinant. Leurs nids sont souvent cachés par un camouflage, cependant les chats peuvent les détecter en utilisant leur grand sens de l’ouïe. Parmi les oiseaux qui nichent au sol, nous retrouvons le Junco ardoisés, la Tourterelle triste, l’Engoulevent d’Amérique (menacé), ainsi que le Pluvier kildir (sur la gravelle, incluant les bords de route).

Nicheurs d’arbustes

D’autres espèces d’oiseaux, tel que le Cardinal du Nord, construit son nid dans certains petits arbres ou arbustes. Le nid est construit dans le bas de l’arbre, proche du sol. Malheureusement, les chats vont souvent dans les mêmes endroits, ils sont d’agiles grimpeurs et leur pelage fournit un camouflage, ce qui fait en sorte qu’il est difficile pour les oiseaux de les repérer. D’autres espèces d’oiseaux qui peuvent avoir un nid proche du sol comprend plusieurs espèces de moineaux ainsi que plusieurs espèces de fauvettes.

Il y a également d’autres espèces d’oiseaux qui ont pris l’habitude de construire leurs nids sur des structures humaines, tout spécialement dans des granges ou bien sous le rebord d’un toit. Puisque ces espèces d’oiseaux se trouvent proche des humains, elles sont également proche de nos chats, ce qui les expose au risque. Ce groupe comprend l’Hirondelle rustique (menacé) et l’Hirondelle noire.

Oisillons et novices

Les oisillons sont des bébé oiseaux qui sont toujours dans le nid. Ils sont vulnérables face aux chats et face aux autres prédateurs puisqu’ils ne peuvent sortir du nid. Non seulement ça, mais leurs parents vont les défendre de tout mal. Puisque le plus combattif des parents oiseaux n’est pas de taille face à un chat, cela veut souvent dire que les oisillons vont avoir faim puisqu’il n’y a qu’un seul parent qui peut aller leur chercher de la nourriture, et ils sont parfois orphelins.

Les novices sont des oiseaux qui viennent à peine de quitter le nid. Il est possible que les parents les nourrissent encore. Les novices sont vulnérables aux chats puisqu’ils ne sont pas encore doués pour le vol, donc ils ne peuvent s’enfuir.

Selon une nouvelle étude en provenance du Royaume-Uni, les chats d’extérieur peuvent avoir un effet sur les oiseaux et ce même si le chat n’est pas actuellement en train de chasser. Cette étude, publiée dans le Journal of Applied Ecology, a été menée par Karl Evans à l’université de Sheffield. Le rapport conclut que même la brève présence d’un chat à proximité d’un nid d’oiseau peut amener à des changements comportementaux chez les parents oiseaux, ce qui entraîne environ une diminution d’un tiers sur la quantité de nourriture qui est rapportée aux oisillons. Également, la réponse naturelle des parents oiseaux face à la présence de prédateurs — cri d’alarme et défense du nid — augmente drastiquement la prédation du nid d’oiseau par d’autres animaux qui ont été alertés de la présence du nid en question.

Finalement, les oiseaux ont une peau épaisse comme du papier, et seule la plus petite entaille provenant d’une dent ou d’une griffe de chat peut leur causer une infection fatale. Le taux de survie concernant les oiseaux qui sont blessés par des chats est très faible comparé aux autres types de blessures. Les infections sont un enjeu majeur, mais les chocs nerveux le sont tout autant: sans surprise, il est très stressant pour un oiseau de se faire attaquer par un chat, et le stress, ainsi que le choc, inhibe les habiletés de l’oiseau de récupérer d’une blessure ou bien d’une infection subséquente. À noter que les morsures et les rayures de chats peuvent également être dangereuses pour les gens.  Assurez-vous de toujours bien nettoyer toute blessure et de la surveiller pour qu’elle ne s’infecte pas.

Il est totalement naturel pour les chats de chasser, et les chats ne sont pas à blâmer lorsqu’ils font ce qui leur est normal. Cependant, ils ne sont pas natifs à notre écosystème, ils sont des animaux de compagnie. Ils font donc partie de la société humaine.  En tant qu’humains, nous nous devons de fournir une protection accrue tant aux chats qu’aux oiseaux. Il est donc important de les garder séparés les uns des autres. La meilleure manière de garder les oiseaux loin de votre chat est la même méthode de protéger votre chat des animaux sauvages, lesquels pourraient chasser ou bien se battre avec votre chat: gardez votre chat à l’intérieur afin d’éviter qu’il puisse errer librement à l’extérieur. Les chats peuvent être tant prédateur que proie, et les animaux domestiques et les animaux sauvages ne devraient jamais être en contact, pour le bénéfice de tous.

Si vous désirez lire le scénario inverse, pourquoi les chats sont-ils vulnérables face aux animaux sauvages, cliquez ici.