Lutter contre la toxoplasmose pour améliorer la santé publique

Lutter contre la toxoplasmose pour améliorer la santé publique

Ce parasite est présent dans les déjections de chats et les aliments crus. Une fois qu’il a infecté un humain, il migre dans le corps pour se concentrer dans le cerveau. Il forme alors des kystes qui peuvent rester dans le cerveau tant que le corps infecté possède un système immunitaire sain. Bien que la toxoplasmose soit généralement bénigne chez les adultes, elle peut être débilitante pour les personnes immunodéprimées, et causer des encéphalites, des convulsions et une mauvaise coordination.

« Nos recherches montrent clairement qu’une meilleure compréhension de ce dialogue [entre le parasite et l’hôte], ces conflits moléculaires, permettrait de cibler le diagnostic et le traitement uniquement sur la version pathogène de ce type de parasite, » a expliqué le docteur Hakimi.

De fait, il peut être particulièrement dangereux pour les femmes enceintes, car le fœtus peut contracter une toxoplasmose congénitale si la mère est exposée. Étant donné qu’environ 1 milliard de personnes sont infectées dans le monde, il s’agit d’une importante question de santé publique.

Le docteur Hakimi et son équipe ont mis en évidence un lien potentiel entre la présence de kystes de toxoplasmose dans le cerveau et certains troubles du comportement tels que la schizophrénie et les troubles bipolaires.
Mohamed Ali Hakimi, Institut Pasteur Recherche